Français       Page d' entrée        English

Ana Sayfa

LES DIEUX EGYPTÝENS

  

INTRODUCTION

Les dieux Egyptiens étaient tout d’abord locaux , puis se sont généralisés. Mais suivant les villes (Hermopolis, Héliopolis, Memphis, Busiris) ils y avaient des attributs différents.
Le dieu est conçu à l’image de l’homme, mais infiniment plus fort et puissant, il possède un fluide vital, le " sa ", qu’il peut renouveler à volonté en se faisant faire l’imposition des mains par un autre dieu mieux pourvu.
Il aime à se montrer aux humains et s’incarne, soit dans la statue du temple, soit dans un fétiche, soit dans un animal.
Il forme une famille que l’on nomme Triade
Il réside dans son temple.
Au départ seul l’animal du temple était sacré, mais vers la fin des pharaons tous les Animaux se rapportant aux dieux locaux devenaient sacrés.

Culte de la nature :
ciel : Nout ou Hator
terre : Geb
air : Shou
soleil : ou Atoum ou Horus ou Montou
lune : *Aâh ou Thoth ou Khonsou

Créateur du monde à :
Hermopolis : Thoth
Héliopolis :
Memphis : Phath
Busiris : Osiris
Divinités se rattachant à l’ennéade d’Héliopolis et à la famille Osirienne:
Atoum, , Khepri, Shou, Tefnout, Onouris, Nout, Osiris, Isis, Seth, Nephtys, Horus (Haroëris, Behedet, Harakhtès, Harsièsis, Harpocrate), Hator, Anubis, Oupouaout, Thoth, Seshet
Divinités protectrices des pharaons et du Royaume :
Nekhbet, Bouto, Montou, Amon, Mout, Khonsou, Sobek, Phath, Sokar, Sekmet, Nefertoum, Bastet, Neîth.
Divinités du fleuve et du Désert :
Khnoum, Arsaphès, Satis, Anoukis,Min, Hâpi
Divinités qui interviennent à la naissance ou à la mort :
Touërie, Heqet, Meskhenet, Hator, Shaï, Renenout, Renpet, Bès, Selkis, Amset, Hâpi, Douamoutef, Qebehsenouf, Amenté,Mertseger, Maât, Neheh.
Hommes divinisés :
Imouthès, Aménophis
Animaux sacrés :
Apis, Mnévis, Boukhis, Onuphis, Petesoukhos, Bendedet, Benou.

Triades ou Couple: (*Non représentés dans cet ouvrage)
Mâle - Femelle - Fils
Amon-Mout-Khonsou (à Thèbe)
Geb-Nout
Noun-Nounet
He-Hebet

Tek-Teket
Nenou-Nenouet
Horus-Hator-*Ihi
Khnoum-Sati (et Anoukis)
Montou-Rattaoui
Onouris-Mehit (à Memphite)
Osiris-Isis-Horus
Phath-Sekmet-Nefertoum (ou Imouthès)
Seth- Nephtys
Shou- Tefnout
Thoth-Maât
Thoth-Nehmâouit-*Neferhor
Thoth-Seshet-*Hornoub
-Raït
-*Jousas
-*Eous os
-Quet Hekeou

Dieux Associés :
Déesse de la naissance :
Renenout-Meskenet
Protectrice du corps d’Osiris :
Isis - Neith - Nephtys -Serket
(Aset) (Neth) (Nebhet) (Serqet)
Dieux du nord et du sud de l’Egypte :
Horus-Seth
Déesses du nord et du sud de l’Egypte :
Bouto-Nekhbet
Différentes formes d’Horus :
Haroëris, Behedet, Harakhtès, Harsièsis, Harpocrate
Horus combat ses ennemis : Hartomès " Horus le piquier "
lorsqu’il combat Seth : Hor-nedj-itef " Horus vengeur de son père "
devenant maître des deux Egypte Nord et Sud :
Hor-sma-taoui " Horus qui réunit les deux pays "
Hor-pa-neb-taoui " Horus le maître des deux terres "
Fils d’Horus :
Amset-Hâpi-Douamoutef-Qebehsenouf
Différentes formes de :
Atoum (avant d’apparaître)
Khépri (à son levé)
Andjty (dans sa course)
Amon-Rê (soleil couchant)
Edfou-Rê (pendant sa traversée nocturne)
Raït (Forme de Rê féminisé)
Dieux composés :
Amon-Rê, Amon-Rê-Ptah, Atoum-Rê-Khepri,
Phath-Sokar, Rê-Harakhti

AMAMET
dévore les âmes qui sont plus lourdes que la plume à la pesée des âmes
 

AMENOPHIS
Amenhotep (Amenothèp) fils d’Hâpou
ministre d’Aménophis III, qui vécut à Thèbes.
connaissait le mieux la science mystérieuse des rites. Il avait fait élever le temple funéraire d’Aménophis III .
Il fut adoré mais ne devint jamais un dieu comme Inouthès.
 

AMENTE (Amenti, Iment) " l’occidentale " déesse de l’Occident.
Originaire de l’Ouest de l’Egypte.
plus tard l’Occident désigna la nécropole, et elle devint la déesse du séjour des morts.
A la porte de l’au-delà, à l’entrée du désert, on voit souvent le défunt accueilli par une déesse qui sort à demi du feuillage de l’arbre qu’elle a choisi pour demeure, et lui offre du pain et de l’eau. S’il boit et s’il mange, il devient l’ami des dieux, et s’engage plus loin à leur suite sans pouvoir jamais revenir en arrière.
Cette divinité est souvent Amenté, mais aussi :
Nout, Hator, Neîth ou Maât.

AMON
le caché
compagnon de Mout
dieu suprême 1er homme créateur
dieu de Thébe puis dieu universel

AMON-RE
Lien d’ordre solaire :
Amon représente la planète Jupiter dont la révolution dure douze ans, alors que Rê a une course de douze heures.
par ailleurs, il renvoie à la phase soleil couchant de la course diurne du soleil.
Amon-Rê-Ptah correspond à l’aspect " trois en un " de la divinité.
Kneph : forme ophidienne d’Amon-Rê.

AMSET
fils d’Horus
tête humaine
veille avec Isis sur le vase qui contient le foie du mort.
Les quatre fils d’Horus :
passaient pour avoir été enfantés par Isis, mais on racontait aussi que Sebek, sur l’ordre de Rê, les avait pris jadis au filet et sortis de l’eau dans une fleur de lotus. C’est d’ailleurs sur une fleur de lotus qu’ils assistent debout tous les quatre, devant le trône d’Osiris, à la pesée de l’âme du défunt.

ANDJITY
Dieu de Busiris
Assimilé à Rê dans sa course.

ANOUKIS
celle qui étreint la berge
serre le Nil entre ses rochers
maîtresse du ciel
souveraine des dieux.
déesse appartenant à la triade d’Eléphantine. Ses associés sont Khnoum, le dieu potier et la déesse Satis
réside dans l’île de Sahel qui lui est consacrée

ANTA
Maîtresse du ciel
La déesse palestinienne Anat subit avec le temps une évolution. En Egypte, elle se confond parfois avec Astarté, la Déesse guerrière ou devient Anta. Elle est alors fille de Rê ou de Ptah. Divinité de l’Amour, elle conçoit mais n’enfante pas.

ANUBIS
fils d’ Osiris de sa sœur Nephtys, l’enfant non désiré. Primitivement, il dévore les cadavres, le chacal qui rôde dans les cimetières ; ensuite il assiste à la pesée des âmes. Maître des embaumeurs, des funérailles et du monde des morts. Il mène l’âme du défunt jusqu’au tribunal d’Osiris

APIS (Hâpi)
Taureau sacré incarnation de Ptah (dieu-artisan)
On le vénère à Memphis sous la forme d’ un taureau blanc tacheté de noir. Il a rapport avec la fécondité ou la renaissance.
Ptah fécondait, sous la forme d’ un feu céleste, une génisse vierge et renaissait d’ elle sous les apparences d’un taureau noir que les prêtres savaient reconnaître à certaines marques mystiques. Chaque jour, à une certaine heure, on le laissait sortir dans la cour du temple et le spectacle de ses ébats attirait de nombreux dévots. Chacun de ses mouvements était interprété comme une manifestation de l’avenir.
Parfois, Il est associé à Osiris.

APOPIS
force de destruction
émane du chaos
puissance, désordre
né d’un crachat de Neith il se rebella souvent calmé par Seth

ARSAPHES
dieu du Nil
" celui qui est sur son lac "
sanctuaire principal à Hérakléopolis Magna,
dans le Fayoum.

ATOUM
protecteur des rois
ancien dieu créateur
dieux du soleil
il représente le tout et le néant ; il fait apparaître ou disparaître le premier soir ou le premier matin.
considéré comme le feu qui donne naissance aux qualités (froid, sec, chaud, humide)
Atoum-Rê-Khepri
(Héliopolis)

BASTET
sœur jumelle de Sekhmet.
Fille de Râ
Déesse lunaire
favorise les accouchements heureux, protège la famille.
Honorée à Bubatis et Saqqarab
joie, musique, danse.
protège contre les maladies et les esprits.
c’est la métamorphose de Sekhmet après s’être abreuvé de sang et s’être calmé.

BEHEDET TRISMEGISTE
Intelligence divine, celui dont le cœur est bon
Horus solaire d’Edfou
Instituteur des dieux et des hommes
modela l’homme, écrivit le premier livre que Isis et Osiris on montré aux hommes.

BENDEDET
Ba Neb Djedet " l’âme du maître de Djedet "
transcrit en grec Mendès
Béliers sacrés
en lui s’incarnait l’âme d’Osiris
Quand il venait à mourir, le deuil était général, mais, l’annonce de la découverte d’un nouveau bélier suscitait une joie immense et on célébrait par de grandes fêtes l’intronisation de ce roi des animaux de l’Egypte.

BENOU
Oiseau adoré à Héliopolis en qualité d’âme d’Osiris, il se rattachait également au culte de Rê.
On l’identifie avec le phénix qui ressemblait à l’aigle pour la forme et pour la grandeur, alors que le Benou ressemblait plutôt au vanneau ou au héron.
Le Phénix n’ apparaissait en Egypte que tous les cinq cents ans, lorsque, du fond de l’Arabie où il était né, il apportait à tire-d’aile, au temple d’Héliopolis, pour l’y ensevelir pieusement, le cadavre de son père enduit d’une couche de myrrhe.

BÈS
monstrueux nain barbu.
dieu du mariage.
bouffon des dieux
génie sympathique qui fait rire et détourne les mauvais génies et les sorts des magiciens.

BOUTO
ou Ouadjet (Ouazaït)
protectrice du Nord de l'Egypte
Avait aidée Isis à protéger son nourrisson en recueillant l’enfant Horus dans l’île flottante de Khemnis.
représentée avec Nekhbet (protectrice du Sud de l’Egypte)

DOUAMOUTEF
ou Touémons
ou Tioumaoutif
fils d’Horus
à tête de chacal
conserve avec Neit l’estomac du mort.

les quatre fils d’Horus :
ils sont les protecteurs, attitrés des viscères, que, dès l’Ancien Empire, on prit l’habitude, après les avoir extraits du cadavre, d’empaqueter séparément et de conserver dans des caisses ou des cruches appelées à tort " canopes ", et dont chacune était confiée à la garde non seulement de l’un des quatre génies funéraires, mais encore d’une déesse.

EFOU RÊ
Incarnation du soleil (Rê) mort pendant sa traversée nocturne.
Pendant les douze heures de la nuit, les dangers que court le dieu sont grands, mais il en sort toujours indemne et il passe de caverne en caverne, recevant l’acclamation des habitants de l’Hadès qui attendent avec impatience la lumière qu’il apporte et retombent ensuite dans l’angoissante obscurité.

GEB
Dieu de la terre
Époux de Nout
Père de :
Osiris
Isis
Seth
Nephtys
le diadème toschen emblème de sa domination sur le région inférieure ou le monde matériel.

HÂPI
Fils d’Horus
tête de cynocéphale
garde les poumons du mort avec Nephthys.

les quatre fils d’Horus :
Préposés par Horus leur père, à la garde des quatre points cardinaux, ils ont été chargés aussi par lui, jadis, de veiller sur le cœur et les entrailles d’Osiris et de préserver le dieu de la faim et de la soif.

HAPI Le Nil
Le fleuve déifié est représenté par deux personnages agenouillés qui portent les emblèmes, l’un des régions du Nord (le delta) et l’autre de celle du sud.
A sa résidence dans l’île de Bigeh, au fond d’une caverne d’où il déverse vers le ciel et la terre l’eau de ses urnes. Vers le milieu de juin, le Nil avait coutume de grossir, et les dévots d’Osiris affirmaient que c’était une larme d’Isis pleurant son mari. Inondation de la hauteur de laquelle dépendait la prospérité ou le malheur de l’année.

Hâpi apparaît comme un serviteur faisant offrande aux dieux du produit de ses eaux.

HARAKHTES
ou Harakhti
" Horus l’Horizoniené "
forme de Horus
représente le soleil allant dans sa course diurne de l’un à l’autre horizon.
Il usurpa successivement tous les rôles de Rê qui, s’emparant lui-même de toutes les Épithètes d’Horus, imposa sous le nom de Rê Harakhti sa prééminence à toute l’Egypte.

HARMAKHIS
Forme d'Horus
Horm-akhet
" Horus qui se trouve à l’horizon "
C’est le nom propre du grand sphinx, sculpté dans un rocher, à l’image du roi Khéphren, près de la pyramide sur laquelle il veille depuis près de cinq mille ans.
Personnification du soleil levant, il exprime, pour le compte de ce souverain, un symbole de résurrection.

HAROËRIS
Horus le grand, l’aîné
Il est le dieu même du ciel et ses deux yeux sont le Soleil et la Lune dieu faucon
fils de Geb et de Nout
parfois représenté en lion avec une tête d’épervier

HARPOCRATE
Jeune dieu, fils d’Isis et d’Osiris.
Représenté sous les traits d’un enfant nu, les doigts dans la bouche et les cheveux nattés, ou comme un bébé dans les bras de sa mère. C’est Horus Enfant
Élevé dans la solitude, par crainte des entreprises de Seth, l’ Enfant d’Isis, extrêmement débile à sa naissance, ne dut qu’aux sortilèges puissants de sa mère d’échapper aux nombreux dangers qui le menacèrent : morsures de bêtes fauves, piqûres de scorpions, incendies, douleurs d’entrailles, etc...

HARSIESIS
forme d'Horus
Hor-sa-iset
" Horus fils d’Isis "
Petit dieu faucon des environs de Bouto à l’origine, qu’on appelait Horus le jeune pour le distinguer d’Horus l’Aîné.
Osiris apparaissait à Harsièsis et l’instruisait dans l’art des combats, afin qu’il soit capable d’entrer en guerre contre Seth pour revendiquer son héritage et venger son père.
On le nomme :
dans sa prime jeunesse :
Harpocrate
Horus combat ses ennemis :
Hartomès
" Horus le piquier "
lorsqu’il combat Seth :
Hor-nedj-itef
" Horus vengeur de son père "
devenant maître des deux Égypte Nord et Sud :
Hor-sma-taoui
" Horus qui réunit les deux pays "
Hor-pa-neb-taoui
" Horus le maître des deux terres "

HATOR
animal : vache
protectrice de la danse et de la musique
fille de Phré (soleil)
maison d’Horus, compagne d’Horus
mère d’Ihi
amour, loi, joie, danse, musique, chant
protectrice des femmes
à la naissance de chaque enfant elle fait 7 dons à celui-ci, bon ou mauvais emplit le ciel et le monde terrestre de ses bienfaits ou de ses beautés
nourrice, allaite les dieux
résidant prés de Thèbe
vénérére à Edfou et à Dendérah

HEQET
Symbolise l’état embryonnaire quand la graine morte se décompose et commence à germer.
Déesse primitive.
Elle était l’une des sages-femmes qui, chaque matin, assistaient à la naissance du Soleil.
Figurait parmi les patronnes de l’accouchement

HORUS
Fils d’Isis et d’Osiris
Tout pharaon apparaît à sa mort, comme son incarnation.
Il présente différentes formes comme celle d’Harpocrate, enfant d’Isis et d’Osiris.
Isis-Osiris-Horus
Horus-Hathor-Ihi
vainqueur de Seth
Horus grandit avec le sentiment de sa mission de vengeance et de son rôle de roi. Une lutte pénible lui rend son trône. Il perd l’un de ses yeux, tandis que son oncle et rival, Seth, perd sa virilité. Mais Seth ne se tient pas pour battu et il porte son cas devant la justice des dieux. Le tribunal de Rê donne raison à Horus qui règne à jamais sur l’Égypte, en tant que pharaon.

IHET
Vache céleste. Donna naissance au dieu Rê
Associée à Neith
Porta secours au soleil noyé dans les eaux primordiales.

IMOUTHES
Imhotep (Imhotpou)
" celui qui vient en paix "
Il avait jadis vécu à la cour du roi Zozer, de la IIIe dynastie. Architecte de la plus vieille des pyramides.
Fils de Ptah
Patron des scribes et protecteur de tous ceux qui, comme lui-même, s’occupaient de science et d’arts occultes, patron des médecins.

ISIS
Épouse d’Osiris
Mère d’Horus
déesse secourable
terre fertile
famille, mariage
principe féminin dans la nature
une magie bienfaisante
instaure le mariage avec Osiris

KHEPRI
" se réaliser par soi-même "
" transformation "
dieu des transformations par lesquelles se manifestent les renouvellements de la vie
symbole du soleil, dans sa course ascendante et descendante

KHNOUM
Dieu de la crue du Nil. Il est le gardien des cavernes d'où vient, imagine-t-on, l'inondation.
Ses deux épouses, Satis et Anoukis, l'aident à contrôler le fleuve. Après que Khnoum a ouvert les portes des cavernes, Satis fait monter l'eau au mois de juillet. Anoukis la fait baisser à partir du mois de septembre.
Khnoum est aussi un dieu de la fertilité et de la naissance et un dieu créateur.
Son animal sacré est le bélier. D'abord entièrement bélier, Khnoum emprunte ensuite la forme d'un homme à tête de bélier.
Avec les déesses Anoukis et Satis, Khnoum est adoré sur l'île d'Éléphantine.

Il assiste la reine d'Égypte lorsqu'elle met au monde le futur pharaon.
ses attributions sont de modeler les formes pour constituer l’être humain, d’assembler le féminin et le masculin, de pétrir à deux mains l’argile pour réveiller, en l’homme, les dons des dieux. Il façonne donc l’enfant naissant et son ka. Un autre sens de son nom est lié à l’odorat.
rassemble ici les esprits de
Phré : soleil, feu
Osiris : eau
Sôou : zone de la terre à la lune
Atmou : terre

KHONSOU
Fils d’Amon et de Mout
Dieu de la lune
Le navigateur, exorciste, guérisseur.
Son double va guérir les mortels.
Séjourne dans le domaine des âmes
Il développe les qualités d’Amon
Amon-Mout-Khonsou

MAÂT
Épouse de Thot
fille de Rê, dame du ciel
préside l’hémisphère inférieur du ciel
protectrice des régions inférieures de l’Egypte
vérité
justice
droit
lois physiques de l’univers
relie l’universel au terrestre
origine de tout
protectrice de ses fils : les grands rois

MEH OURT
Forme de Neith
la grande génisse qui enfanta le ciel alors que rien n’existait.


MEHIT
Dédoublement de Tefnet
compagne de Onouris
déesse à tête de lionne
adorée à This

MERTSEGER
(Marit Sakro)
" l’amie du Silence "
l’Aimée d’Osiris
déesse du sommet en forme de pyramide de la montagne funéraire de Thèbe. On la nomme aussi Ta tehnet (la cime)

MESKHENET
Déesse de l’accouchement, elle personnifie les deux briques sur lesquelles, au moment de la délivrance, les mères Egyptiennes s’accroupissaient pour enfanter. Elle apparaissait auprès de l’accouchée à l’heure précise où l’enfant naissait et elle passait pour aller constamment de maison en maison soulager les douleurs des femmes en couches.

MIN (Minou)
Très ancien dieu créateur dont l’emblème est la foudre
Dieu des chemins et protecteur des voyageurs dans le désert. Le centre principal de son culte était à Coptos . (la ville des caravaniers)
armé d’un fouet
dieu de la fécondité
protecteur de la végétation et des récoltes
identifié au dieu grec Pan.

MNEVIS
Consacré à Rê à Héliopolis
Le Taureau sacré se présente sous plusieurs aspects :
Apis : l’âme de Ptah
Mnévis : le Taureau sacré de rê Atoum à Héliopolis
Boukhis : Bâkhou
Taureau de Montou à Hermonthis Vénéré dans quatre temples de la région thébaine.
Onuphis : Taureau d’Osiris

MONTOU
Dieu de la guerre
tranche la tête des ennemis du pharaon.
Maître du sud de l’Egypte, il fut rejeté au second rang par son ancien vassal, Amon de Thèbes, devenu roi des dieux
Dieu du signe zodiacal du Taureau.
En Egypte, le taureau a pour nom ka et il correspond au feu générateur.
Le Taureau sacré se présente sous plusieurs aspects : Apis ou l’âme de Ptah ;Mnévis ou le Taureau sacré d’Héliopolis ; Montou enfin, vénéré dans quatre temples de la région thébaine.

MOUT (mère)
Compagne d’Amon
mère de Khonsou
maternité
force morale, physique
préside :
sagesse
philosophie
art de la guerre
symbole : vautour

NEFERTOUM
" Atoum le jeune "
Fils de Sekhmet et Ptah
d’abord une incarnation d’Atoum d’Héliopolis, un Atoum rajeuni qui sort à l’aube du lotus divin, asile du soleil pendant la nuit. Originaire du Nord de l’Egypte, il fut considéré comme fils de Ptah lorsque sa mère eut été donnée comme épouse à ce dieu et il tint à ce titre, avant Imouthès, la troisième place dans la plus ancienne
triade memphite :
(Ptah, Sekhmet,Nefertoum)

NEHEH
(Heh)
" l’éternité "
Abstraction divinisée en dieu de l’éternité.
On le voit souvent figurer sur les meubles et autres objets familiers, tenant dans ses mains le signe des millions d’années et divers emblèmes de longévité de vie et de bonheur.

NEHMÂOUIT
" celle qui arrache le mal "
Compagne de Thot
mère de Neferhor
Triade de Hermopolis:
Thot-Nehmâouit-Nefer Hor
Thot-Seshet-Hornoub

NEITH (mère)
Principe féminin.
Mère de Sobek
génératrice des dieux
habitation des dieux
la vierge cosmique, sans cesse fécondée par le verbe et le feu. A la différence de Nephtys, plutôt passive, Neith correspond à la féminité spirituelle, qui anime. Elle a une énergie lumineuse et informelle. Son extrême dilatation provoque la contraction , donc l’enfantement.

NEKHBET
Protectrice des accouchements
protectrice du sud de l’Egypte
allaite les enfants royaux.
Elle correspond à l’un des noms (aspect) de la lune.
Or la lune éclaire la nuit, alors que le soleil brille le jour. Elle sert donc de miroir au soleil et son aspect change tout au long du mois. Le nom de Nekhbet caractérise l’un des aspects de ses relations avec Rê.
Ancienne divinité : accouchement, chasse.

HE & HEBET
NOUN & NOUNET
NENOU & NENOUET
TEK & TEKET
Couple de divinités primordiales.
Le mythe de l’œuf du monde apparaît en Egypte.
Thot appelle à la vie quatre couples de dieux et déesses.

NEPHTYS
Sœur d’Isis et épouse de Seth
Nephtys correspond à la féminité passive et négative. Elle corrompt pour donner la vie. Ses pleurs entraînent la putréfaction du cadavre. Ainsi, elle apparaît comme complémentaire mais opposée d’Isis.
Par accident, elle a une relation incestueuse avec Osiris et donne le jour à Anubis.

NOUNET
Compagne de Noun
(ou Nou)
Thot appelle quatre
couples divins à la vie.
HE & HEBET

NOUN & NOUNET
NENOU & NENOUET
TEK & TEKET
Ils apparaissent au sein de l’œuf cosmique.
Les quatre couples primordiaux, un en quatre, portent en eux, la contradiction qui manifeste le chaos en le divisant.
Noun a le sens de " Chaos primordial ".
Il correspond à l’eau aérienne des débuts. Nounet est l’eau nourricière originelle.

NOUT
Ciel étoilé : mère du soleil
compagnon : Geb (terre)
fils : Chou (atmosphère)
disque rougeoyant avalé chaque soir par Nout qui, chaque matin le remet au monde sous l’aspect d’un scarabée

ONOURIS
Porteur du ciel
Personnification guerrière de Rê
compagnon de Mehit
dieu de This et de Sébennytos
" le sauveur "
invoqué avec ferveur contre les ennemis et les animaux malfaisants, qu’il passait pour chasser sans repos sur son char.

OSIRIS
Frère et époux d’Isis
père d’Horus
passé dans le monde des morts sur lequel il règne.
Il juge si les morts peuvent être admis ou non dans leur nouvelle vie.
Instauration de la justice (Mâat)
héritier du royaume de Geb
dieu de l’ordre naturel

OUPOUAOUT
ou Ophoïs
éclaireur,
celui qui ouvre le chemin
dieu des morts
Ancien dieu guerrier
il guide les guerriers de la tribu en terre ennemie
conduit le cortège des fêtes d’Osiris.
Il est avec Anubis un des principaux officiers d’Osiris lors de sa conquête du monde

PETESOUKHOS
" celui qui appartient à Soukhhos "
Crocodile sacré dans lequel s’incarnait l’âme de Sobek
On l’alimentait avec du pain de la viande et du vin
pendant que l’un des prêtres lui tenait la mâchoire ouverte, l’autre y mettait la nourriture.

PHATH
Inventeur de la philosophie.
Créateur, dieu du feu
énergie créatrice prise dans la matière.
Crée ou forme la terre, protecteur des mines ou fonte des métaux.
Représenté avec Sekhmet.
(Memphis)

PHATH-SOKAR
Règle les destinées des âmes qui abandonnent des corps terrestres afin d’être réparties dans les 32 régions supérieures.
Maître des régions supérieures et inférieures.
Amalgame entre Ptah et un vieux dieu funéraire de memphite Sokar.

QEBEHSENOUF
ou Qebhsnenouf
ou Kabhsonouf
fils d’Horus
à tête de faucon
a la charge des intestins du mort avec Selkis

Les quatre fils d’Horus :

Amset
tête humaine
veille avec Isis sur le vase qui contient le foie du mort.
Hâpi :
tête de cynocéphale
garde les poumons du mort avec Nephthys.
Douamoutef
à tête de chacal
conserve avec Neit l’estomac du mort.
Qebehsenouf
à tête de faucon
a la charge des intestins du mort avec Selkis

 

QUET HEKEOU
" la grande des sortilèges "
compagne de Rê
Rê tira de lui-même, et sans union avec aucune femme, le premier couple divin et ce n’est que très postérieurement qu’on lui donna comme épouse Quet hekeou ou encore Raït, Jousas, Eous-os.

RAÏT
Compagne de Rê
nom féminisé de Rê
autres compagnes de Rê :
Jousas
Eous-os
Quert-Hekeou
" la grande des sortilèges "

RATTAOUI
Rat-taouï :
"la Rê des deux terres "
compagne de Montou

RÊ HARAKHTI
Grand dieu solaire d’Héliopolis
le souverain maître de l’Egypte
: dieu du soleil
Harakhtès : forme de Horus l’horizonien
Rê naît chaque matin sous la forme d’un enfant, grandit jusqu'à midi et décline ensuite comme un vieillard pour mourir à la nuit.

RENENOUT (ou Ermoutis)
Déesse qui préside à l’allaitement de l’enfant.
Elle le nourrit elle-même et lui donne aussi son nom, et par la suite sa personnalité et sa fortune. A la mort, on la voit figurer, avec Shaï, au jugement de l’âme.
Déesse nourricière, elle symbolise la nourriture d’une manière générale et figure parfois comme déesse de la moisson.
Déesse du renouvellement
A la naissance comme à la pesée des âmes, deux déesses sont présentes : Meskhent et Renenouet. Celle-ci s’apparente au mécanisme qui anime le mouvement perpétuel de la nature. Comme elle fait monter la sève dans les arbres au printemps, elle est l’agent de tout renouvellement.

RENPET
La déesse de l’année
déesse du renouveau
par la suite déesse de la jeunesse.
Que l’on nomme :
Maîtresse de l’éternité
comme déesse de la durée du temps.

ou Ra
dieu solaire créateur.
par tricherie, Isis lui vole son nom secret. Elle crée un serpent avec la salive du dieu. Râ se fait mordre par le serpent et souffrant mille morts, il préfère révéler son nom véritable, donnant ainsi son pouvoir à la jeune déesse.
Il appartient à la triade :
Atoum : le soleil du soir
Râ : le soleil de midi
Khepri : le soleil du matin

SATIS
Rayon du soleil
compagne de Khnoum avec Anouke en Eléphantie.
" celle qui court comme une flèche "
décoche le courant avec la raideur et la rapidité d’une flèche

SEKMET (la puissance)
Représenté avec ptah
gardienne de:
sagesse divine
inventrice des sciences et des arts, de la paix
la sagesse qui donne la victoire
force qui meut et conserve la nature
la puissance qui met l’univers entier en mouvement
puissance destructrice du soleil (maladie)
guerre, chaleur destructrice
chaleur qui féconde, principe féminin
l’aimant qui attire à elle le feu de Ptah
préside l’hémisphère supérieur du ciel
elle tue pour donner la vie

SELKIS
Union conjugale
protectrice du corps d’Osiris
Sur les angles des sarcophages, sont figurées quatre divinités féminines, qui représentent quatre volets différents de la féminité :
Aset (Isis)
passivité agissante
Neth (Neith)
la spiritualité
Nebhet (Nephtys)
passivité négative
Serqet (Serket)
sexualité féminine

SESHET
" la secrétaire " doublet de Thot épouse de Thot
déesse de l’écriture et de l’histoire, archiviste des dieux
divinité stellaire ayant servi à mesurer le temps, Maîtresse de la maison des livres et des Architectes
fondatrice des temples
inventrice des lettres
écrit le nom des souverains
enregistre les années de règne accordées au pharaon.
fait l’inventaire des trésors rapportés :
Thot en nota les quantités, Seshet en vérifia le compte

SETH
Dieu du mal
Seth est le frère jaloux d’Osiris et l’époux de Nephtys.
Voilà le jumeau aux cheveux roux et au caractère pervers, plutôt porté vers l’homosexualité. Il ne recule devant rien, pour s’emparer du pouvoir royal.
Il tue son frère en l’étouffant dans un sarcophage, avant de le découper en morceaux, car Isis et Nephtys ont retrouvé le cercueil dans le delta du Nil. Mais sa vengeance lui échappe car Isis parvient à ressusciter son époux et à s’unir avec lui, pour concevoir un fils, Horus. Si Seth retrouve provisoirement le trône, Horus grandit et tient à protéger ses droits.
Une lutte sans merci s’engage entre l’oncle et le neveu. Horus perd un œil et Seth, sa virilité. Devant le tribunal de Rê, Seth est condamné et livré ligoté à Isis.
Enfin, il finit sa carrière comme nautonier sur la barque de Rê, éloignant avec sa perche, le serpent Apophis et permettant au soleil de revenir, chaque jour, pour éclairer l’univers.
Seth représente l’avidité de possession, la jalousie, l’aridité. Seth est alors le feu du désert, le dieu rouge.
Les Egyptiens considèrent que les périodes sethiennes engendrent des gloires humaines et permettent le retour au chaos. Mais ensuite revient la lumière horienne.

SHAÏ
" le destin "
parfois une déesse Shaït
naît avec l’homme, grandit avec lui et le suit jusqu'à la mort.
assistant au jugement de l’âme pour rendre au jury infernal le compte exact des vertus ou des crimes du défunt, soit afin de préparer les conditions d’une vie nouvelle.

SHOU
dieu de l’espace aérien entre la voûte céleste et la terre
père de Nout et de Geb
sa compagne est Tefnou, l’humidité. Il représente, lui, le principe de sec.
son symbole est la plume
ces deux premiers couples illustrent le principe des quatre éléments, terre, eau, air et feu

SOBEK
" contraction de la queue des jeunes crocodiles "
le temps
crainte, fécondité
planète mercure
Sobek-Ré : responsable du cours du soleil.

SOKAR
ou Sokaris
était à l’origine un dieu de la végétation avant de devenir le dieu des morts de la nécropole memphite. Adoré dans un sanctuaire nommé Ro Statou, " les portes des corridors ", qui communiquaient directement avec le monde inférieur. Il avait amené tous ses adorateurs à Osiris. Adoré à Memphis sous le nom de Sokar Osiris puis Ptah Sokar Osiris.

TEFNOUT
l’humidité
épouse de Shou
La divinité créatrice suscite, par division, un premier couple opposé mais complémentaire, Shou et Tefnou, le sec et l’humide. l’un ne peut être révélé que par comparaison avec l’autre. A leur tour, ils engendrent la terre et le ciel.

TEHENOUT
" la libyenne "
forme de Neith
Originaire de l’Ouest
Adorée au début sous la forme d’un fétiche, composé de deux flèche en croix traversant un bouclier ou la peau tachetée d’un animal.
Neith était une divinité extrêmement ancienne, car nous voyons son fétiche figurer au sommet des enseignes d’un clan préhistorique.

TESONENOUFE
" sœur parfaite "
compagne d’Haroëris à Kom-Ombo
celle qui réjouit les dieux par la vue de ses beautés

THOTH
associé à Isis et Osiris
invente : la lyre, architecture, sculpture, peinture
arts
sorti les hommes de leur état sauvage
relations avec la planète saturne et la lune donc le temps
scribe de Maât
vizir d’Osiris puis d’Horus
patron de l’histoire
maître des écrits
protecteur des scribes
note les résultat de la pesée des âmes


TOUERIE
déesse de la fécondité.
Elle correspond, à l’abondance, à la fécondité, à la terre nourricière, mais aussi à la concrétisation