Français       Page d' entrée        English

 

RAMSES II

 

Introduction :

Le règne de Ramsès a, sans conteste, marqué l'histoire de l'humanité. Qui n'a jamais entendu parler de la formidable épopée de Ramsès, fabuleux héros de l' Egypte pharaonique ? Symbole de l'Egypte aux côtés de Toutankhamon et des pyramides, Ramsès le grand, figure emblématique de l'antiquité, évoque à lui seul la splendeur d'une époque et d'une société encore inégalée. Nous vous proposons ici de découvrir la fabuleuse histoire de cet homme hors du commun.


Ramsès, le fils de la lumière

Ramsès le grand est le deuxième a porter ce nom dans l'histoire de l'Egypte. C'est Ramsès Ier qui fonda la dynastie des Ramessides lorsqu'il monta sur le trône vers -1295 avant J-C. Il n'est pourtant pas issu de sang royal mais d'une lignée militaire originaire du Delta oriental. Vizir du pharaon Horemheb, ce dernier l'aurait choisi comme successeur au pouvoir. Ramsès Ier épousa Satrê et eu un fils Séthi Ier qui à son tour devint pharaon d'Egypte à la mort de son père. Séthi épousa Touya et c'est son fils Ramsès II qui lui succéda vers -1304 avant J-C. Son nom qui signifie "Râ l'a engendré " ou en d'autres termes "le fils de la lumière ", annonce dès lors un règne hors du commun placé sous la protection du dieu solaire.


Une destinée exceptionnelle

C'est vers l'age de 23 ans que le jeune Ramsès monte sur le trône d'Egypte et entame un règne qui durera soixante-sept ans. Doté d'une personnalité exceptionnelle, il déjoua les pièges du pouvoir aidé par sa mère la reine Touya. Afin de mieux contrôler les troubles du Proche-Orient, Ramsès bâtit une nouvelle capitale "Pi-Ramsès" située sur le site de l'ancienne Avaris, la cité maudite du dieu Seth. Il délaisse ainsi Memphis qui fut des siècles durant la brillante capitale de l'Egypte.

La méfiance de Ramsès à l'égard des pays du Proche-Orient se révéla juste car l'armée hittite fomente une invasion. Dès lors, en l'an 5 du règne de Ramsès, le jeune souverain à la tête d'une énorme armée part dans les régions lointaines d'Anatolie, théâtre de la célèbre bataille de Kadesh. Il est dit que son armée, prise de terreur face aux guerriers hittites laissa seul le Pharaon devant des milliers d'ennemis. C'est alors que sur son char dirigé par ses deux chevaux "victoire dans Thèbes" et "la déesse Mout est satisfaite", Ramsès se lança à l'assaut de toute une armée en invoquant le dieu Amon :

 

Je t’ appelle mon pere Amon

Je suis au milieu d'une foule inconnue.

Tous les pays étrangers se sont ligués contre moi, et je me retrouve seul, sans personne.

Mes nombreuses troupes m'ont abandonné, et nul dans ma charrerie n'a souci de moi.

J'ai beau crier vers eux, aucun d'eux n'entend mes appels.

Je sais qu'Amon me sera d'un plus grand secours que des millions de fantassins, des centaines de milliers de char, dix mille frères et enfants, unis dans un même élan (…).

Voilà que j'étais en prières au fin fond des pays étrangers ;

Et ma voix fut entendue dans l'Héliopolis du Sud.

Je m'aperçus qu'Amon répondait à mon appel :

Il me tendit la main, et je m'en réjouis.

Il me parla par-derrière, comme s'il avait été tout près :

"Courage ! Je suis avec toi : Je suis ton père et je te prête main forte.

Je vaux mieux que cent mille hommes :

je suis le maître de la victoire et j'aime la vaillance ! "

Le roi Ramsès parvînt alors à battre seul toute l'armée ennemie et rentra en héros en Egypte où dès lors on le surnomma "Ramsès le Grand". Cette incroyable victoire est relatée sur de nombreux documents et monuments notamment sur les parois du temple Abou Simbel. Avec l'aide de sa femme Néfertari, il parvînt à signer un accord de paix avec les Hittites mais dût, pour sceller définitivement la paix, épouser la fille du roi Mouwatalli.

Formidable bâtisseur, Ramsès fit agrandir notamment le temple de Louxor, bâtissa la salle hypostyle du temple de Karnak, le Ramesseum et le temple d'Abou Simbel, ce dernier étant véritablement le chef-d'œuvre de son règne. Situé en Nubie, ce temple taillé dans la montagne est probablement le plus beau monument de l'Egypte antique. A côté de ce temple, Ramsès fit construire un autre temple, plus petit mais tout à fait magnifique, en l'honneur de sa femme la reine Néfertari qu'il aima d'un amour sans égal.

Ramsès mourut de vieillesse après un règne long et heureux où l' Egypte demeura prospère grâce à ce pharaon hors du commun. C'est son fils Merenptah qui lui succéda.